Archives de catégorie : Analyse conversationnelle

Etudier quantitativement les conversations dans Sonal

Comme je l’avais raconté précédemment, j’ai eu l’idée un peu imprévue d’opérer des dénombrements sur les prises de parole des différents locuteurs dans les entretiens. Cette fonctionnalité est dorénavant disponible, dans une version d’essai, dans la version 1.4.14 actuellement en ligne.

Voici comment vous en servir :

Mettre ses balises à jour

Le système d’analyse conversationnelle repose d’une part sur l’existence de balises correctement formées (par exemple : »[>interlocuteur] »), pour pouvoir repérer les alternances de prise de parole, et gagne à ce que les questions soient caractérisées par des balises distinctes (terminant par ?, exemple [> question?] ).

Si vous avez utilisé le système d’ajout automatique des locuteurs (F1 à F12), vos balises sont normalement correctes. Si vous avez commencé à utiliser Sonal avec les versions antérieures à la version 1.4, il est cependant probable que pour une partie au moins de vos entretiens, les questions n’aient pas été repérées. Un petit travail de reformatage des balises vous attend donc. Pour accélérer  cette tâche, un outil  utile mais un peu rudimentaire a été ajouté dans Sonal : un rechercher/remplacer, accessible depuis le menu « entretiens » de la page de lecture.

Accès à la fonction Rechercher/Remplacer depuis la page de lecture

Cette fonctionnalité vous permettra de remplacer en une seule fois toutes les balises de votre entretien, mais elle a ceci de rudimentaire (pour l’instant) qu’elle travaille en une fois, de manière globale sur tout l’entretien. C’est un « remplacer tout » qui ne vous fournit aucune information sur les remplacements effectués; il se contente vous prévenir lorsqu’il n’a pas trouvé la forme cherchée. Rassurez-vous, la fonction « annuler » vous permet de revenir sur les remplacements hasardeux.

  • Si vous n’avez pas de balises au format Sonal dans votre retranscription, procédez comme dans l’exemple ci-dessus, remplacez la chaine de caractères qui annonce les locuteurs en y ajoutant de part et d’autre les marqueurs de balises « [> » et « ] » (par exemple: [> »question »]). Si la prise de parole correspond à une question, ajoutez un ? à la fin du nom du locuteur (il ne sera pas affiché dans le texte).
  • S’il y a déjà des balises, il vous suffit d’ajouter un point d’interrogation à la fin des noms des locuteurs qui posent des questions. Recherchez « [>Question]: » et remplacez le par « [>Question?]: ».

Pour travailler de manière plus fine, si par exemple toutes les balises n’ont pas été correctement remplacées, ouvrez le fichier *.Rtr de l’entretien, qui est dans le dossier du corpus, avec le bloc note et utilisez la fonction rechercher/remplacer (ctrl+f).

Afficher les statistiques globales

L’accès aux statistiques des prises de parole se fait depuis la page de lecture, comme dans l’exemple ci-dessous.

Les informations fournies sont assez explicites, seul le graphique du bas mérite quelques précisions : sont représentées les prises de paroles successives sous forme d’histogrammes. Ceux-ci sont d’une hauteur proportionnelle à leur durée (en mots). Cela implique que l’axe des abscisses n’est pas linéaire d’un point de vue chronologique. Plus les prises de paroles sont longues (c’est à dire ininterrompues), plus une durée importante est concentrée sur une courte période; plus la conversation est hachée, plus sa représentation est large. Pour donner à voir ce phénomène, des marqueurs temporels sont ajoutés approximativement toutes les cinq minutes. Cela permet de se repérer un peu dans la progression de l’entretien.

Analyse localisée

L’un des intérêts qu’il y a à avoir une représentation longitudinale des prises de parole est qu’elle permet d’isoler des portions et d’avoir des statistiques localisées, par exemple sur les premières minutes d’un entretien, sur sa fin etc. Cela permet de mettre en lumière l’allongement progressif des réponses des locuteurs à mesure que l’entretien s’étire. Pour redéfinir la zone prise en compte, tirez les taquets situés en bas de la page :

Voir le « film » de la discussion : la représentation « cinématique » des échanges.

Enfin, il est possible de lancer le « film » des échanges en cliquant sur le petit bouton play situé juste à côté de la croix qui permet la fermeture de la fenêtre. Toutes les interventions sont ajoutées consécutivement au total et les statistiques recalculées en fonction. On voit ainsi progressivement se dessiner les grandes tendances dans les temps de parole. C’est amusant et, lorsqu’il y a plusieurs interlocuteurs, cela peut être assez instructif…

Voilà, tout cela mérite d’être un peu peaufiné, mais ça s’essaye!

 

 

Alex Alber

Sociologue. Maître de Conférences à l'Université F. Rabelais de Tours/ Laboratoire CITERES (UMR CNRS) Chercheur associé du Centre d'Etudes de l'Emploi.

More Posts - Website